La règlementation, comme le bilan carbone ou les audits énergétiques, nous obligent à nous poser, à devenir curieux et à prendre les bonnes décisions. Mais notre grande difficulté pour développer les sujets de RSE, c’est de toucher 400 agences avec des petites équipes multi-casquettes. C’est un parcours du combattant. Il y a plein de choses simples et pragmatiques à faire.

 

Il nous faut trouver les bons partenaires, qui nous permettent d’aller beaucoup plus loin dans nos réflexions, pour mettre en place des actions qui tiennent dans le temps.

 

Il y a beaucoup d’attentes et d’envie des équipiers. En travaillant ensemble et en apportant des solutions simples et pragmatiques, tout l’écosystème peut se mettre en place. »

 

Audrey Miclard, Responsable RSE-Qualité

Image module

Le bilan carbone

L’empreinte carbone ou écologique, c’est la pression qu’exerce l’Homme sur la nature par son activité. Elle s’exprime en quantité d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES). Il appartient donc pour chaque entreprise responsable de diminuer ses consommations d’eau et d’énergie, de trier et recycler ses déchets, et de rationaliser ses déplacements. C’est le bilan carbone qui permet de dresser l’état des lieux et de mesurer les résultats des actions menées.

Un premier Bilan Carbone réalisé en 2012 nous a fait prendre conscience de nos marges de progrès. Un plan d’action concret a suivi, consistant notamment à référencer des matériels moins énergivores et privilégier des livraisons mutualisées par Kiloutou, moins génératrice de gaz à effet de serre. En 2015, le second Bilan Carbone a démontré́ que ces mesures avaient porté leurs fruits.

Cette analyse des émissions de gaz à effet de serre a également permis depuis 2012 de proposer aux clients l’impression sur chaque facture, de l’étiquetage CO2 de leur location. Elle facilite ainsi l’estimation des impacts de leurs chantiers et les aide à produire leur propre Bilan Carbone.

L’éco-performance

Pour obtenir une réduction d’émission de GES significative, Kiloutou s’est appuyé sur trois axes d’amélioration :

  • Identifier toute surconsommation d’eau, d’électricité ou de gaz,
  • Choisir et bien utiliser les matériels énergétiquement performants,
  • Rationnaliser le fret routier.

Sur les agences les plus énergivores, le système électrique Alerteo a été installé. Il permet de suivre les consommations d’eau, d’électricité et de gaz et d’identifier toute surconsommation. Le suivi quotidien permet une réactivité immédiate.

Par ailleurs, Kiloutou s’appuie sur un nouvel outil d’analyse Deepki, pour affiner l’exploitation de ses données environnementales. Les Directions des Travaux et de l’Exploitation peuvent ainsi améliorer la connaissance de leur patrimoine et réduire l’ensemble des consommations d’énergie de leurs agences et les charges qui y sont associées. En véritable pilote, Deepki identifie un périmètre d’économies d’énergie, cible les agences énergivores, met en place un plan d’action associé (rappel des bonnes pratiques, adaptation des abonnements, etc.) et en mesure son efficacité.

En 2016, les aires de lavage autonomes « Wash Racks » ont été testées dans les agences Kiloutou, afin de réduire la consommation d’eau liée au nettoyage des matériels. Ce système écologique innovant permet le recyclage de l’eau à 100%, par des systèmes de filtrage eau/ huiles/solides. Il empêche donc les contaminations des écoulements tout en réduisant la consommation d’eau.

Concernant le fret routier, dès 2012, le Groupe a accentué la mutualisation de sa flotte poids lourds et optimisé les livraisons. Ce regroupement des déplacements a aussitôt permis une réduction de 40% d’émissions de GES, tout en générant une baisse des coûts. Tombé du bon sens, et piloté avec efficacité, il a emporté l’adhésion des clients qui l’utilisent à plus de 90%.

Les matériels ont aussi fait l’objet d’un référencement exigeant en la matière. En plus d’être étiquetés CO2 sur les factures remises, et grâce à son outil interne d’analyse d’impacts du matériel, Kiloutou peut proposer à ses clients la remise d’un bilan GES de ses locations.

La maîtrise des déchets

Déchets Industriels Dangereux (DID) ou Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (D3E), incontournables dans les activités des agences de location, ils sont surtout très polluants. Comment s’assurer de leur innocuité, pour la sécurité et la santé des équipiers, et pour préserver la qualité de nos terres ?

La règlementation française est très stricte sur ce point, ce qui a permis de développer des filières de tri efficaces. Kiloutou travaille donc avec deux interlocuteurs agréés pour installer et mettre en œuvre les filières de tri dans ses agences.

  • SEVIA intervient depuis 2002 pour la gestion et la valorisation des déchets dangereux et des huiles usagées liés à la maintenance mécanique.
  • L’éco-organisme ECOLOGIC gère la collecte des D3E sur une partie des agences du Groupe depuis 2015.

La collecte est en cours de déploiement dans l’ensemble du réseau. Les différentes caisses de collecte sont installées dans chaque groupe d’agences. Elles sont destinées chacune à une famille de matériel électrique, en fonction de son flux de traitement (écrans, gaz frigorifiques, petits appareils, et matériels volumineux dans la zone de vrac).

Au-delà de l’intérêt environnemental de la démarche, ces filières ont généré la réorganisation des espaces de travail dans les agences. Les zones de tri (3 à 8m2 au sol) ont été identifiées, balisées, et sécurisées afin d’accompagner le changement des habitudes par un process logique et clair. Les contenants ont été étudiés pour proposer les bacs de rétention les mieux appropriés, en implantation intérieure ou extérieure à l’agence. Les équipiers ont aussi été sensibilisés pour adopter les bons gestes. Ils bénéficient donc aujourd’hui d’un environnement de travail plus sécurisé et plus propre.

C’est aussi une prise de conscience collective sur un mode de consommation raisonné. Participer au recyclage des composants permet de générer de nouvelles matières premières (plastique, métaux précieux, métaux ferreux) au service des industries. Et Kiloutou observe à travers la régularité naissante des rotations de collecte que les habitudes positives s’installent durablement au sein de l’entreprise.

En 2016, 11 tonnes de DEEE ont été traitées, ainsi que 291 tonnes de DID.

L’éco-conduite

La consommation de carburants coûte et pollue !

Depuis 2014, Kiloutou dispose d’une flotte de poids lourds équipée de moteurs moins consommateurs. Cet avantage environnemental pouvait encore être perfectionné par une conduite routière adaptée, responsable et plus économe.

En 2016 deux régions pilote (Pays de Loire et Sud-Ouest, soit 69 chauffeurs) expérimentent deux types de formation, en 3 étapes :

  • un cours théorique d’apprentissage,
  • un cours pratique avec une analyse comparative de données,
  • ainsi qu’une évaluation régulière au cours de son activité.

Les formations ont été associées à l’installation de nouvelles technologies dans les véhicules actuels pour inscrire le changement de conduite dans le temps par la mesure de différentes données : les temps d’arrêt moteur tournant, la fréquence des à-coups, un accéléromètre, la distance de freinage, la consommation de carburant, ainsi que les excès de vitesse. Ces données sont ensuite analysées via une plateforme d’exploitation développée par TomTom Pro.

Désormais, le renouvellement des véhicules intègrera donc les outils de mesure utiles, car l’éco-conduite permet de générer des économies importantes et immédiates de l’ordre de 5%. C’est un changement profitable pour la planète, qui améliore la santé financière de l’entreprise, donc le montant des participations versées à chaque équipier. Elle contribue à prolonger la durée de vie des véhicules comme elle améliore la sécurité routière des chauffeurs.